CONSEILS TECHNIQUES

Les amplificateurs Phase Linear ont tous été développés sur le concept théorique cher à Bob Carver.

Ils disposent d'une alimentation énorme (sur un Phase 400 -700 celle-ci représente environ 80% du poids de l'appareil).

Le principe de couplage direct de l'entrée à la sortie peut éventuellement transmettre la fréquence 0.

Ce procédé garde la pleine efficacité de la contre réaction globale à tout instant et autorise l'élimination pratiquement totale de la distorsion d'inter modulation. Cela dit, avec cette capacité à amplifier le courant continu, il devient indispensable de protéger les haut-parleurs par des fusibles rapides ou des disjoncteurs thermiques. La formule suivante vous permettra de faire le bon choix.

I  : est l'intensité dudit fusible.

P : la puissance maximum recommandée pour l'enceinte

R : l'impédance de l'enceinte

Ce qui donne pour la L100 : 50 Watts programme continu données constructeur.

Impédance nominale : 8 ohms

A l'arrêt les Phase Linear Série 1 (400 700 700b) produisent un bruit sourd sans aucune conséquence, que ce soit pour l'ampli ou les enceintes. Ce Turn Off est tout à fait normal.

Sur les Série II, ce bruit est plus prononcé et plus sec et se décompose en un ploc puis un léger chuchotement toujours sans conséquence mais simplement agaçant pour les oreilles.

Par mesure de précaution, vous ne devrez jamais éteindre l'ampli et le rallumer tant que la puissance accumulée dans les condensateurs d'alimentation ne soit totalement déchargée (environ 30 secondes).

Vous risqueriez alors de pousser l'ampli à produire un niveau élevé et à amplifier une fréquence transitoire basse qui pourrait être nuisible pour l'ampli et les enceintes. (rassurez-vous cela est vrai pour tous les gros amplis).

Personnellement mon 1er Phase Linear tourne depuis plus de 30 ans et cela sans aucun souci.

Qu'en est-il de la conversion des Phase Linear en 220 V ?

Les Phase (200, 400, 700) de la Série I ne sont pas modifiables de même que le Phase 700B.

Les transfos sont mono tension (117V ou 220V).

Les Phase (200, 400, 700, Dual 500) sont modifiables à 98 %. Seuls quelques modèles destinés au Canada sont uniquement en 117V. Donc éviter les séries II au Canada.

Les modèles 110V USA fonctionnent aussi bien que leurs frères européens en 220V. Sachant que le rendement d'un transformateur est d'environ 80% (pertes par effet joule, pertes par hystérésis) il est bon de prendre un transformateur convertisseur de tension légèrement plus puissant que celui de l'ampli considéré.

Exemple : l'ampli Phase 400
Puissance du transfo 750 VA, prendre 900 VA pour le convertisseur 220 / 110.

Bien que lourde et encombrante, cette solution offre l'avantage de dépolluer partiellement le courant secteur ce qui améliore encore le rendu sonore.

Qu'en est-il de l'adjonction d'un module de sécurité?
(temporisation au démarrage et protection courant continu)

Certains pensent que l'intégration d'une protection type "Welleman K4700" permet de se mettre à l'abri en cas de courant continu en sortie. Il n'en est rien. A 90%, la puissance dissipée lors de la rupture d'un transistor va littéralement souder les contacts du relais de sortie et le résultat restera identique (bobine de HP grave grillée).

Ces amplis sont très puissants et capables du double de puissance sur une pointe de modulation. De plus les relais utilisés dans les protections dénaturent le signal sonore lorsqu'ils ne sont pas de qualité suffisante.

Sachez-le, le meilleur moyen de protection est un fusible rapide en entrée du bornier de connection de l'enceinte. Il est aussi le plus économique et protège à cent pour cent lorsqu'il est bien calibré.

Un jour ou l'autre, tous les amplis puissants sont concernés par la rupture d'un transistor de sortie et cette vertu n'appartient pas qu'aux Phase Linear.

Pourquoi certains ont décrié ces électroniques
et les ont rebaptisées flame linear ?

Et bien très simplement.
Leur configuration en rail parallèle (10 transistors de puissance par canal montés en parallèle sur un Phase 700) nécessite un appairage des transistors et une sélection rigoureuse des résistances d'émetteur afin que le courant qui les parcourt soit équilibré et identique dans chaque transistor pour un même signal.

Dans le cas contraire, on fragilise un transistor qui devra subir une charge de travail trop importante et partira en fumée. De nombreux apprentis sorciers ont bricolé ou réparé ces amplis avec les moyens du bord et sans réelle connaissance ce qui a conduit à ces constatations catastrophiques et à ce diminutif de "flame linear".

Je peux vous certifier qu'après en avoir torturé un bon nombre, ces amplificateurs sont d'une rare robustesse et qu'ils sont pratiquement indestructibles. Vous trouverez ci-dessous un ampli en provenance des USA qui a été réparé à "l'arrache" pour être vendu en état de fonctionnement. Pas besoin de commentaire, il s'agit d'un "flame linear".

QUELQUES PHOTOS

A l'ARRIVÉE !
UNE FOIS RESTAURÉ...

Les Upgrades possibles

Vous trouverez sur le site de Joseph KING (cliquez sur le logo ci-dessous)


de magnifiques kits de rétroéclairage pour les amplis de Série 1.
Réalisés professionnellement ils ont l'avantage de consommer très peu et d'offrir une très longue durée de vie. "L'alimentation des leds a été particulièrement soignée".
Une carte PCB est également disponible (PL14 - PL20). L'alimentation de l'étage d'entrée a été confiée à des régulateurs. Elle permet de rehausser ces électroniques vintage au plus haut niveau. (Toutefois une très bonne expérience de ces électroniques est nécessaire avant de se lancer dans ce projet).